05
Juin

Comment tailler un rosier ?

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une roseraie et vous souhaitez voir fleurir davantage de roses dans votre jardin. Vous êtes de nature minutieuse, et le bien-être de vos rosiers vous tient à cœur. À travers cet article, Astuces Déco brico vous propose de découvrir les bons gestes à avoir pour tailler vos rosiers selon leur variété.

On pourrait se dire qu’on n’a pas besoin d’entretenir ses rosiers puisque dans la nature, le rosier s’entretient tout seul. Détrompez-vous ! Seuls les rosiers sauvages, encore appelés rosiers botaniques, peuvent survivre dans ces conditions. Si vous souhaitez avoir de bonnes floraisons, il est donc important d’entretenir vos roseraies.
En effet, qu’il s’agisse du rosier arbustif, grimpant, buisson ou couvre-sol, il faut entre le mois de novembre et celui de mars apporter un soin particulier à ceux-ci. De façon factuelle, il vous faudra tailler toutes les branches mortes de vos rosiers.
Pour y arriver, vous devez vous procurer les accessoires et outils ci-après : un sécateur à lame tranchante, du coton chirurgical, de l’alcool, etc. Quelle est alors la procédure à respecter ?

Les rosiers concernés par la taille sont les rosiers de la variété hybride à grandes fleurs. Il s’agit plus précisément du rosier arbustif, du rosier grimpant et du rosier buisson ou couvre-sol. Notons que chacune de ces merveilles se taille de façon différente. Comment procède-t-on alors dans chacun des cas ?
  • Le rosier arbustif remontant
Pour tailler les rosiers arbustifs remontants, vous devez maitriser les trois étapes. Il s’agit d’abord de supprimer le tiers des branches ayant fleuri à l’aide d’un sécateur. Ceci nécessitera la découpe des bourgeons tournés vers l’extérieur. Ensuite, vous devez éclaircir l’arbuste en enlevant toutes les branches qui s’entrecroisent. Enfin, il vous faudra couper toutes les vieilles branches mortes à la base du rosier. Ceci permet au rosier de profiter au maximum du soleil et de bien grandir.
  • Le rosier grimpant non remontant
Pour profiter d’une meilleure floraison, la découpe du rosier grimpant doit se faire au début de l’automne ou à la fin de l’hiver. L’astuce est de supprimer dans un premier temps tous les rameaux ayant plus d’un an. Attention ! Les roses de cette variété ne s’épanouissent que sur des branches d’un an. Ne les taillez donc pas. Ensuite, vous devez découper les vieilles branches et les bois morts du rosier. Finissez votre taille en procédant au palissage. Cette dernière étape doit se faire avant le mois de mars.
  • Le rosier couvre-sol buissonnant
Cette variété de rosiers se taille de façon particulière. Un rabattage sévère doit être fait tous les deux ans pour obtenir une floraison optimale. En effet, il faut au cours de la première année (plus précisément en mars) couper les deux tiers du branchage et enlever les bois morts. La deuxième année, vous devez raccourcir avec le sécateur les branches en enlevant le tiers de la longueur.
Notons pour finir que le sécateur doit être stérilisé après chaque découpe, afin d’éviter la contamination. De même, il est nécessaire d’orienter la contre-lame du sécateur vers la partie à tailler. Cela permet d’éviter d’écraser l’extrémité des rameaux.